Blog

Les principales causes de la disparition des animaux

La disparition des animaux est une menace qui nous guette depuis des décennies et qui continue à s’accentuer de jour en jour. Cette disparition concerne désormais des animaux plus communs qui étaient en grand nombre il y a peu. Les causes sont pourtant évidentes, ce sont les actions de l’homme qui entraîne ce déséquilibre de l’écosystème.  Malheureusement, nous sommes arrivés à un point de non-retour par rapport à la dégradation de l’environnement. Voyons les principales causes de la disparition des animaux.

Déforestation

Pour les animaux terrestres, la déforestation massive est la principale source de l’extinction. Cette déforestation n’a de raison que la cupidité de l’homme qui cherche par tous les moyens de s’en mettre plein les poches.

L’exploitation de bois précieux et les activités minières favorisent la déforestation. Il y a également l’extension des agglomérations et l’augmentation de la consommation en bois dans la construction et le chauffage.

Selon le World Wide Found (WWF), l’équivalent de 17 terrains de football disparaît chaque minute dans le monde. Or le reboisement ne suit pas ce rythme surtout que la repousse dure au moins une décennie.

Déjà, les espèces dans ces zones forestières perdent leur habitat naturel, mais le plus grave c’est que la diminution considérable de forêt favorise de dérèglement du cycle de l’eau et entraine donc le changement climatique.

Pollution de l’environnement

L’air, l’eau et le sol subissent des actions destructrices venant de l’homme au quotidien. Les gaz des cigarettes, des échappements, des CFC des électroménagers et des déodorants, les rejets des usines polluent l’air.

Et puis conjugué avec la déforestation, la purification de l’environnement est impossible en raison de l’inexistence de l’oxygénation et la grande concentration de Carbonne.

Les déchets des navires, les accidents avec les pipelines de pétrole et des éléments chimiques dans les océans, les épaves de navires, les résidus de filet de pêche détériorent l’écosystème marin.

Et l’utilisation des engrais chimiques ainsi que les déversements divers dans le sol détruisent toutes les vies et les nutriments contenus dans le sol.

Bien que des mesures aient été ratifiées durant les Conférences des parties (COP) qui se sont succédé, il est clair que celles-là ne suffisent pas et ne sont pas assez rapides pour freiner cette pollution de l’environnement.

Surexploitation

La pêche excessive, la culture trop poussée au moyen des engrais chimiques, le braconnage et les ventes illicites des animaux, tout cela constitue un fléau pour l’environnement.

L’homme consomme en grande quantité dans un délai trop bref ce qui rend la reproduction impossible et conduit inévitablement à l’extinction.

En outre, l’homme commence à explorer d’autre horizon culinaire avec des animaux qui ne doivent pas être consommés en raison de leur rareté et de la lenteur de la reproduction.

En raison de l’occupation de terrain pour les cultures intensives, les animaux ne peuvent plus se développer correctement dans leur environnement naturel.

Et en raison de la présence des éléments chimiques dans les eaux et le sol, leurs nourritures deviennent de plus en plus précaires.

Malheureusement, toutes les solutions que nous pouvons trouver seront en vain si le monde entier ne consent pas à l’unanimité de réduire la consommation générale.

Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *